accueil  

Les docs. Les rivières

Un nouveau type de cours d'eau a vu son apparition avec le scénario Nébian. Il est depuis utilisé également sur le scénario Terre brûlée. Voyons ce que les rivières sous-entendent en terme de jouabilité.

Jusqu'à présent nous avions deux types de cours d'eau. Les rivières viennent compléter l'existant en offrant des caractéristiques intermédiaires aux ruisseaux et aux fleuves. Comme pour les fleuves le combat y est proscrit tandis que leur traversée reste possible.

Traversée des rivières

Le coût d'une traversée est unique. Il ne tient donc pas compte du type de l'unité. Ce coût équivaut à la totalité des points de mouvement de l'unité.

La traversée de ce type de cours d'eau est une action longue nécessitant certaines manoeuvres. Pour traverser une rivière vos unités doivent nécessairement être commandées afin de disposer de l'intégralité de leur potentiel de mouvement. Sans commandement l'unité dispose en effet d'un potentiel de mouvement réduit.

L'unité ne doit avoir effectué aucun autre mouvement durant le tour de jeu.

L'action mobilise l'unité qui durant cette phase de jeu ne pourra tenter aucune autre action. Soyez attentif à un premier mouvement d'une case effectué sur route qui apparaitra comme gratuit : cette unité ne pourra traverser.

Les unités situées en zone de contrôle ennemie ne peuvent traverser.

Une traversée ne peut se faire dans l'urgence en quittant une situation de combat. Il est par contre autorisé de traverser vers une case située en zone de contrôle ennemie.

Il est impossible de traverser une rivière depuis ou vers une case bois.

La densité des couverts boisés, l'irrégularité des berges ne permet pas les traversées.

Note de conception : Au-delà des considérations de simulation, cette interdiction particulière relative aux cases boisées nous permet de créer des zones plus ou moins délicates à franchir pour l'ensemble d'un corps. Cette interdiction a une fonction essentiellement ludique puisque certains secteurs de rivière pourront dès lors s'avérer plus ou moins propices au franchissement.

Rivières et combats

Loin de ressembler aux ruisseaux générant un malus à l'unité combattante située à l'opposé, les rivières ressemblent à s'y méprendre aux fleuves durant les combats.

Une unité située sur la berge d'une rivière n'exerce aucune zone de contrôle sur les cases situées sur l'autre berge.

Aucun combat n'est possible. De même il ne peut y avoir de soutien à un combat par une unité située de l'autre côté d'une berge.

Lors des reculs la traversée d'une rivière demeure interdite !

Attention aux unités ou à plus forte raison aux corps pouvant se retrouver acculés dans les méandres d'une rivière.

Conseils de jeu

Les rivières offrent parfois des opportunités certaines de placement en début de partie. N'hésitez pas à poster un corps ou quelques unités (commandées) à proximité immédiate du cours d'eau afin d'opter selon le placement adverse pour une traversée éventuelle dès le second tour de jeu.

Afin de ne pas se retrouver en situation de ne pouvoir reculer on évitera les traversées massives juste avant contact avec un ennemi bien positionné. Dès lors vous devrez penser vos mouvements en anticipant vos traversées comme celles de l'ennemi.

Puisqu'elles ne peuvent être combattues par des unités situées sur l'autre berge elles offrent des positions privilégiées pour l'artillerie qui peut alors s'avancer au plus près de l'ennemi sans craindre d'être combattue. Il va de soi que l'adversaire, conscient de ce fait, n'hésitera pas à avancer lui-même ses canons afin de s'emparer des lieux. La solution peut consister alors à masser plus d'artillerie afin de dominer la zone après quelques tirs de contre-batterie.

Tourner le dos à une rivière reste dangereux dans la mesure où les reculs s'y trouvent interdits. Ne traversez vers un ennemi en surnombre qu'en mesurant bien les conséquences de ce mouvement.

A l'opposé les rivières offrent des refuges efficaces. Il peut s'avérer aisé de bloquer l'accès à un secteur de carte en disposant judicieusement certaines unités sur les cases limitrophes au cours d'eau. Le contrôle d'une berge est aisé (souvenez-vous que les traversées vers ou depuis un bois sont impossibles). N'hésitez pas à bloquer le passage, voire à laisser passer quelques unités adverses avant de refermer la nasse !

 

Accueil

Rejoindre l'accueil du site

Les docs

Sommaire
Premiers pas
Déclarez votre première partie
Limitations imposées aux débutants
Gagnez vos premières parties
Crédits
Championnat
L'extension Pyramides
Les rivières
Une partie commentée

 

  Plan du site Conditions Générales d'Utilisation Promouvoir MP